<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=1782247095235093&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

+32 83 67 78 40

Choix du terrain nouvelle construction : ce qu'il faut prévoir

Vous êtes à la recherche d’un terrain « constructible » pour votre projet immobilier ? Sachez que cette opération assez sensible à l’origine ne peut se faire sans quelques vérifications préalables. Au travers de cet article, nous vous aidons à mieux déterminer le choix de votre terrain pour votre nouvelle construction.


Ce qu’il faut prévoir lors du choix du terrain

Terrain à construire - Brainbox
L’achat d’un terrain dit « constructible » ou à bâtir est soumis à des frais divers. Pour commencer, des frais de notaire seront à prévoir, ce que l’on appelle des frais d’acquisition. Vous devrez donc procéder à un calcul à partir des droits de mutation qui dépendent directement de la commune où se trouve le terrain de la nouvelle construction. Ajoutez à cela la rémunération du notaire et le coût des formalités qu’il accomplit à votre attention (demande de certificat d’urbanisme, entre autres), ainsi que les différentes taxes d’urbanisme.

Par la suite, vous aurez à planifier un mode de financement particulier. Le prêt immobilier est souvent la première solution envisagée. Le crédit ne vous sera accordé qu’en fonction de vos capacités financières et de l’apport dont vous disposez. N’oubliez pas qu’un crédit immobilier vous engage, souvent sur une période de temps très longue entre 15 et 25 ans généralement. Vous pouvez aussi choisir de financer l’achat du terrain seul. Contracter un prêt dans le cas présent n’est cependant pas chose facile, à cause de l’absence de garanties. Vous aurez très certainement à remplir un avant-contrat ou compromis qui vous protégera en cas de problèmes.

Quels documents sont à fournir à la banque ? 

document à fournir à la banque - Brainbox


Lorsque vous vous engagez auprès de votre banque pour un prêt immobilier, vous devez justifier de votre situation à l’aide de plusieurs documents : le moment est idéal pour commencer à construire votre dossier de prêt immobilier pour le terrain de votre nouvelle construction. Celui-ci doit prévoir entre autres un justificatif d’identité, des documents relatifs à votre situation familiale ou encore un justificatif de domicile. Vous aurez également besoin de justifier vos revenus par tous les moyens nécessaires – bulletins de salaire, avis d’imposition, déclaration trimestrielle de revenus si vous êtes entrepreneur, etc. Au moment de justifier votre apport personnel dans l’équation, n’oubliez pas que vous ne pouvez consacrer plus du tiers de vos revenus au remboursement des mensualités de votre crédit immobilier. C’est ce qu’on appelle la capacité d’endettement, dont le taux retenu par les banques est équivalent à 33 %.

Sachez en tout état de cause qu’un dossier solide aura davantage l’attention des banques pour l’achat d’un terrain. Par exemple, si vous avez un crédit en cours (comme un crédit à la consommation par exemple), mieux vaut jouer la carte de la transparence avec votre interlocuteur ou votre organisme de prêt. Si vous êtes dans la situation d’un primo-accédant (c’est-à-dire que vous achetez pour la première fois), sachez que vous pouvez espérer accéder à des crédits gratuits comme le Prêt à taux zéro ou PTZ, dans le neuf. Ce prêt ne peut être accordé que sous conditions de ressources.


Conclusion

Nous venons de passer en revue l’ensemble des situations et des documents relatifs à l’achat d’un terrain à bâtir. Sachez cependant que la période de la construction immobilière mobilise les compétences de plusieurs professionnels, et qu’il est très important de s’entourer de personnes compétentes comme le spécialiste DIY Brainbox.

Nouveau call-to-action

Topics: Construction

Posted by Brainbob on 14 mai 2019 11:30:00
Brainbob
Capture d’écran 2019-01-23 à 09.58.53

Télécharger le guide